Blog

Adoucisseur d’eau: comment les choisir?

Il existe sur le marché une foison d’adoucisseurs. Et le consommateur peut rapidement s’y perdre.

Certains se résolvent à rester fidèles à leur marque qu’ils ont depuis 20 ans. Sauf que dans certains cas la marque n’existe plus. Alors a question est de savoir comment faire son choix parmi tous ces adoucisseurs pour traiter correctement son eau.

Le but de cet article n’est pas de passer en revue toutes les marques, mais de vous donner des outils pour mieux faire votre choix quel que soit l’adoucisseur qu’on vous présente.

 

Les différentes catégories d’adoucisseurs.

Les différents adoucisseurs du marché peuvent être classés en deux catégories. Traditionnelle ou Écologique.

Les adoucisseurs traditionnels

Les adoucisseurs traditionnels sont les plus connus. Ils utilisent du sel et de l’électricité. Ce qu’on a souvent reproché à cette catégorie d’adoucisseurs est qu’ils rejettent du sel dans la nature, augmentent la facture d’eau et le taux de sodium élevé dans l’eau. Néanmoins, avec l’évolution de la technologie, les fabricants intègrent de plus en plus des réglages volumétriques dans ces appareils. Cela permet ainsi de régénérer selon la consommation d’eau et non plus à un temps défini. Ceci dans le but de réduire la consommation d’eau. Le rejet de sel et le taux de sodium élevé dans l’eau du robinet demeurent toujours leurs points faibles. Leur durée de vie est d’au moins 10 ans pour les bonnes marques.

Si votre but est de ne plus voir du tout de trace blanche dans votre salle de bain ou sur évier, ce sera un bon choix. Seulement soyez conscient que le taux de sodium dans l’eau que vous buvez est élevé. C’est pourquoi on conseille aux personnes qui ont cette catégorie d’adoucisseur d’installer sous leur évier un osmoseur d’eau pour enlever tout le sel. Mais d’autres préfèrent ne pas installer d’osmoseurs et de continuer à acheter de l’eau en bouteille.

Il existe sur le marché une nouvelle génération d’adoucisseur avec un faible consommation de sel par régénération (de l’ordre de 250g) et n’utilisant pas d’électricité. L’exemple tout trouvé est l’Adoucisseur MonH2O ou Redox. Leur avantage est qu’ils sont compacts et peuvent s’installer pratiquement partout où vous avez une évacuation d’eau. Pas besoin d’électricité. Ils sont très silencieux.

Un adoucisseur traditionnel a pour but de traiter le calcaire et de protéger vos machines. Mais ne filtre pas votre eau. Pour filtrer votre eau, si vous utilisez cette catégorie d’adoucisseur, optez pour un osmoseur.

Les adoucisseurs écologiques

Dans cette catégorie on retrouve : les anticalcaires magnétiques, les anticalcaires électro galvaniques, les anticalcaires avec le co2, ceux avec des procédés plus complexes utilisant de la roche volcanique et une technique de vortex…

Vous l’aurez compris ; c’est tout sauf du sel ou dans certain cas sans sel sans électricité. Leur point commun est qu’ils essaient de transformer le calcaire en un composé moins incrustant : en l’occurrence de l’aragonite.

Les anticalcaires magnétiques utilisent de l’aimant pour transformer le calcaire. Leur taux de réussite dépend de la puissance magnétique. Plus elle est élevée, plus votre système sera performant. Le taux de transformation est donc variable selon le type d’aimant et sa durée de vie.

Les anticalcaires électro galvaniques. Ceux-ci ressemblent souvent aux systèmes magnétiques, mais diffèrent par leur fonctionnement. Comme leur nom l’indique, ils sont constitués d’électrodes et de cathodes en forme de bagues. Au contact de l’eau, une sorte d’électricité faible se crée entre ces bagues d’électrodes et de cathodes ; qui grâce à un phénomène catalytique induisent à la transformation du calcaire en aragonite. Leur taux de transformation est souvent d’au moins 60% et ils sont recyclables en fin de vie.

Les anticalcaires avec le CO2. L’objectif avec ces genres de systèmes est d’injecter le co2 dans l’eau pour transformer la formule moléculaire du calcaire et de la rendre non incrustrant.

Les anticalcaires avec polyphosphates. Ils utilisent les polyphosphates pour empêcher le calcaire de se déposer dans votre installation. Avec ce procédé le taux de phosphate devient très élevé dans l’eau. Tout comme les adoucisseurs à sel, il est souhaitable d’installer un osmoseur pour boire l’eau. 

Les anticalcaires complexes comme le Cristalinn utilisant la roche volcanique et un système de vortex intégré. Leur taux de transformation est d’au moins 99%. Ces genres d’anticalcaires non seulement transforment le calcaire en aragonite mais de plus filtre l’eau de toute la maison. Car ils sont aussi composés de charbons actifs. Donc le calcaire est non seulement traité, mais l’eau de toute la maison est filtrée. Si vous optez pour ce genre de système, prévoyez de remplacer la recharge tous les 150m3.

Conclusion

Vous remarquerez que j’ai usé du terme anticalcaire pour tous ces systèmes écologiques. C’est parce que par leur fonctionnement, ils ne changent pratiquement pas la dureté de l’eau mais empêchent le calcaire de se déposer dans votre canalisation ou circuits chauffants. Mis à part les systèmes complexes comme le Cristalinn, ces anticalcaires ne filtrent pas l’eau. Pour filtrer votre eau avant de la boire (ce n’ai pas du tout obligatoire si vous aimez l’eau de votre robinet) vous pouvez utiliser un purificateur sur évier ou sous évier avec charbon actif. 

Si vous connaissez un type d’adoucisseur utilisant un procédé qui n’est pas mentionné dans cet article, laissez-nous un commentaire pour que nous l’enrichissions.

Tous les commentaires

Laisser un commentaire

Nos Clients témoignent